Lechou

Alors qu’il ne gère pas encore correctement sa planète et la terre qui le nourrit, l’être humain a réussi à faire pousser les premières graines sur un sol lunaire ! Prévoyante, n’attendant pas d’avoir totalement épuisé des sols se régénérant pourtant sans aucune action requise par l’Homme, la « race suprême » va voir sur la Lune si elle peut par hasard aussi niquer ses sols.

Des échantillons de sol lunaire

À partir d’échantillons de sol lunaire récupérés par la NASA entre 1969 et 1972, les chercheurs ont tenté l’expérience de la culture extraterrestre. Ce sont les graines d’une petite herbe appelée Arabidopsis thaliana qui ont joué les premiers cobayes. Malgré le manque de matière organique, la germination s’est produite.

« C’est le souffle coupé que nous avons constaté l’abondance de germes sur la totalité des échantillons », a déclaré la professeur en science horticoles et directrice du centre de recherche à l’université de Floride, Anna-Lisa Paul.

Des perspectives d’avenir

Hormis le fait que les échantillons se sont développés de façon moins solide et plus lente, les joyeux scientifiques sont heureux de pouvoir envisager de faire pousser de la nourriture ainsi que de purifier l’air et l’eau sur la Lune. Les généreux 12 grammes de sol mis à disposition par la NASA ont même permis après 20 jours de voir apparaître des feuilles, actuellement évaluées génétiquement.

Et le sommet du blues a été dit par le co-directeur de cette étude, Rob Ferl : « Les plantes sont indispensables dans la science de l’exploration spatiale en raison de leur rôle de soutien de la vie, surtout dans la mesure où nous projetons potentiellement de quitter la Terre pendant de longues périodes. »

Bref… une nouvelle avancée sur la planète Terre. Bientôt, l’expression « l’herbe semble toujours plus verte ailleurs » va prendre une toute autre dimension.

Danny Marquis

Rédac’ en chef qui en a marre de suivre les codes de langage.

https://www.reuters.com/lifestyle/science/one-giant-leap-earth-plants-seeds-are-grown-moon-soil-2022-05-12/

https://www.nature.com/articles/s42003-022-03334-8