Lechou

Le lota : nettoyage ayurvédique du nez

SANTÉ
ESPACE MEMBRE
FACEBOOK
INSTAGRAM
YOUTUBE

La pratique du lota nous vient de l’Ayurvéda (médecine traditionnelle de l’Inde) qui l’inclut dans les rituels quotidiens d’hygiène corporels. La respiration, pour les yogis, est une pratique importante qui débute dès le réveil. Il n’est donc pas étonnant que cette médecine indienne ait mis au point une pratique de nettoyage du nez pour assurer une prise d’air optimale et éviter toute infection.

Son utilisation peut se mettre en place de manière quotidienne comme un entretien journalier. Mais elle est également utile de façon ponctuelle dans des cas d’affections ORL par exemple (rhume, coryza, otite…) ou encore dans des affections chroniques comme les sinusites chroniques.

Préparation

Vous pouvez trouver un lota dans des boutiques indiennes/ayurvédiques (parfois en ligne), mais également en boutique bio. Il existe différents modèles : en plastique ou en céramique, pour un prix avoisinant en général 12 euros.

Pour un nettoyage classique

  • 250 ml d’eau tiède (idéalement de l’eau filtrée).

  • 1 cuillère à café de sel : fleur de sel, sel de l’Himalaya ou sel de Nigari (que vous pourrez trouver en magasins biologiques ou sur Internet).

Pour une cure ponctuelle et spécifiquement anti-infectieuse

Vous pourrez ajouter un des éléments suivants :

  • 1 ampoule de granions de cuivre, que vous pouvez vous procurer en pharmacie ;

  • 1 bouchon d’Argent sous forme d’oligo-élément (Catalyons) ;

  • 1 bouchon de Cuivre-Or-Argent sous forme d’oligo-élément (Catalyons).

Comment procéder

  • Versez une cuillerée à café rase de sel dans le lota

  • Remplissez le lota avec de 250 ml d’eau tiède. Agitez-le légèrement afin de dissoudre le sel complètement.

  • Placez-vous au-dessus d’un lavabo ou dans votre douche ou votre baignoire.

  • Appliquez l’embout du lota à l’entrée d’une de vos deux narines. Respirez alors par la bouche. À noter qu’il est impossible de respirer par le nez pendant le passage de l’eau dans les cavités.

  • Penchez la tête légèrement vers l’avant et vers le côté opposé à la narine traitée en rentrant le menton dans la poitrine.

  • Faites couler l’eau doucement, elle va ressortir d’elle-même par l’autre narine (d’où la nécessité d’être au-dessus d’un lavabo ou dans la douche).

  • Une fois que vous avez utilisé la moitié de l’eau,

  • Retirez le lota de votre narine et redressez votre tête.

  • Bouchez une narine et soufflez doucement par l’autre pour expulser l’eau restante.

  • Faites la même chose de l’autre côté. Attention à ne pas souffler trop fort au risque de vous boucher les oreilles, ce qui est plutôt désagréable.

  • Versez l’eau restante dans l’autre narine et procédez de la même manière que pour la première manipulation.

  • De nouveau, bouchez une narine et soufflez doucement par l’autre pour expulser l’eau restante

  • Enfin : soufflez des deux narines, bien ouvertes une dizaine de fois puis à droite puis à gauche… jusqu’à ce que toute l’eau résiduelle soit éliminée des voies respiratoires.

Précautions

Il est préférable d’éviter de sortir de chez soi, surtout en hiver, une heure après avoir fait un lota. Par conséquent, si vous souhaitez mettre cette pratique en place, faites cela au tout début de votre routine matinale !